Nijukun Nijukun  20 préceptes du Karate Do 20 préceptes du Karate Do

Gichin Funakoshi, le fondateur du Karate moderne, a établit 20 Kyokuns (préceptes), qui sont désormais connus comme les 20 préceptes du Karate et qui forment le Nijukun. Afin de laisser une trace écrite et de guider les pratiquants dans leur quête d’une compréhension plus approfondie des aspects spirituels de la voie du karaté-do rédigea, il rédigea ce traité en 1938, tel un héritage. Il demande dans ce traité aux étudiants de suivre ces préceptes afin de devenir de meilleurs êtres humains.

Sensei Funakoshi a été inspiré par son instructeur Anko Itosu (1832–1915) qui en 1908 expliquait pourquoi le Karate devait être introduit dans l’enseignement scolaire à Okinawa.

Ces 20 préceptes du Karate Do qui s’inscrivent dans le cadre d’une tradition orale étaient originellement destinées à être complétées par des explications du Maître, dans son dôjô ou au hasard de cours particuliers que celui-ci dispensait à ses disciples.

Les 20 préceptes sont compacts, concis et tendent vers une nature philosophique, ou de morale de vie. Cette même concision fait qu’ils sont sujets à des multiples interprétations et ce même en japonais.

1. Le karate commence et s’achève par le salut.
Karate wa rei ni hajimari rei ni owaru koto

2. Il n’y a pas d’attaque dans le karate.
Karate ni sente nashi

3. Le karate est au service de l’équité.
Karate wa gi no tasuke

4. Apprendre à se connaître, puis connaître les autres.
Mazu jiko o shire shikôshite hoka o shire

5. Le mental (ou l’esprit) prime sur la technique.
Gijutsu yori shinjutsu

6. L’esprit doit être libre ou L’important est de garder son esprit ouvert sur l’extérieur.
Kokoro wa hanatan koto o yôsu

7. Calamité est fille de non-vigilance ou le malheur provient de la paresse
Wazawai wa ketai ni shôzu

8. La pratique du karate ne saurait se cantonner au seul dojo.
Dôjô nomi no karate to omou na

9. Le karate est la quête d’une vie entière.
Karate no shugyô wa isshô dearu

10. La Voie du karate se retrouve en toute chose.
Arayuru mono o karateka se soko ni myômi ari

11. Pareil à l’eau en ébullition, le karate perd son ardeur s’il n’est pas entretenu par une flamme.
Karate wa yu no gotoku taezu netsu o

12. Ne soyez pas obsédé par la victoire ; songez plutôt à ne pas perdre.
Katsu kangae wa motsu na, makenu kangae wa hitsuyô

13. Ajustez votre position en fonction de l’adversaire.
Teki ni yotte tenka seyo

14. L’issue d’un affrontement dépend de votre manière à gérer les pleins et les vides (forces et faiblesses).
Ikusa wa kyojitsu no sôju ikan ni ari

15. Considérez les mains et les pieds de l’adversaire comme des sabres.
Hito no teashi a ken to omoe

16. Faites un pas hors de chez vous et ce sont un million d’ennemis qui vous guettent.
Danshi mon o izureba hyakuman no teki ari

17. Kamae pour les débutants, posture naturelle pour les gradés.
Kamae wa shoshinsha ni, ato wa shizentai

18. En kata, recherchez la perfection ; le combat réel est une autre affaire.
Kata wa tadashiku, jissen wa betsumono

19. Sachez distinguer le dur du doux, la contraction de l’extension du corps et sachez moduler la rapidité d’exécution de vos techniques.
Chikara no kyôjaku, karada no shinshuku, waza no kankyû o wasureru na

20. Vous qui arpentez la Voie, ne laissez jamais votre esprit s’égarer, soyez assidu et habile, restez toujours créatif.
Tsune ni shinenkofû

Nijukun

Voir aussi:  Kyokun  |

Définition précédente :  Nihon Nukite  |  Définition suivante :  Nijushiho  |  Page d'accueil :  Définitions  

Une suggestion à nous faire ? Ecrivez-nous : contact@technique-karate.com