Tradition

Quelques mots clefs relatifs aux traditions des arts martiaux et du Karaté en particulier

(Voir le glossaire synthétique)

Agatsu Agatsu  Victoire sur soi-même Victoire sur soi-même

Agatsu est un des principes de l’Aikido : Masakatsu Agatsu qui signifie "la vraie victoire est la victoire sur soi-même"

Ai Ai  Harmonie Harmonie

Le Ai, premier caractère de l’Aikido, signifie concorde, union, harmonie.

Ai

Aikido Aikido  Art martial traditionel japonais Art martial traditionel japonais

Art martial traditionel japonais fondé par Morihei Uyeshiba

Ben Ben  Etude, compréhension Etude, compréhension

Etude / Compréhension

Bu Bu  Guerre Guerre

Bu, c’est la guerre ou l’arme, cela veut aussi dire "martial". Le caractère Bu est dérivé du caractère "arrêter" et "arme" du type hallebarde. Il y a donc l’idée d’arrêter la hallebarde dans ce caractère, qui de manière figurée va exprimer le courage mais aussi dans le Budo cette idée d’aller au-delà du combat pour trouver la paix et la maîtrise de soi.

Bu

Budo Budo  Voie Martiale Voie Martiale

Le Budo est la Voie Martiale, celle qui permet par la pratique de la guerre dans l’esprit du Samourai, de prévenir la violence et de l’éviter autant que possible.

Voir aussi la signification de Bu

Budo

Bugei Bugei  Anciens arts martiaux Anciens arts martiaux

Arts martiaux japonais antérieurs à l’ère Togugawa

Bunkai Bunkai  Analyse Analyse

Le Bunkai c’est littéralement l’analyse, le décodage, la décomposition des formes Kata.

C’est en pratique la mise en pratique de chaque séquence de combat. Le Kata est suffisamment riche pour offrir sur chaque séquence de multiples interprétations possibles. Des interprétations apparaissent d’emblée pour le débutant (Gengi Bunkai). Un expert saura y trouver des décodages beaucoup plus évolués (Kaishaku Bunkai).

Une explication par Shihan Bertrand Kron, Kyokushinkai.

Bunkai

Bushi Bushi  Guerrier médiéval Guerrier médiéval

Le Bushi, c’est historiquement le guerrier médiéval. Le terme vient du chinois wushi et signifie "guerrier gentilhomme" ou "brave guerrier". Bu (guerrier courageux) et Shi (statut).

Comme en Occident, la chevalerie n’est pas qu’un art de combattre mais aussi une conduite de vie. Guidé par des principes moraux, le Bushi se développe tout au long de la féodalité japonaise et se trouve fortement imprégné par le boudhisme et le shintoisme.

En clans, ils formeront des Bushidans. Le terme de Bushi est distinct de celui de Samurai mais dans l’esprit des arts martiaux d’aujourd’hui, cela ne fait plus une grande différence.

La voie du guerrier (Bushido) donne lieu à des vertus (code d’honneur) dont tous les arts martiaux japonais se veulent les héritiers.

Bushi

Bushido Bushido  Voie du guerrier Voie du guerrier

Le Bushido désigne la voie du guerrier, celle du Samourai. Signifie littéralement "Voie du guerrier".

Le Bushido exige sept valeurs, qui sont connus comme les 7 principes du Bushido ou le code des samouraïs. Bien que réservé à l’origine aux guerriers japonais, le Code du Bushido est, de nos jours, applicable à chacun d’entre nous dans notre pratique du Karaté et des Arts Martiaux en général qui sont sans doute les meilleurs héritiers du Bushido. Les 7 principes du Bushido doivent être vus comme un code moral nous permettant de vivre de manière juste. En tant que pratiquant, ce code vous engage car vous devenez un ambassadeur des valeurs du Bushido, pas uniquement au Dojo mais dans votre vie quotidienne.

Gi: L’honnêteté et la justice - Soyez scrupuleusement honnête dans vos rapports avec les autres, vous croyez en la justice qui ne vient pas d’autres personnes, mais de vous-même. Le vrai samouraï n’a pas d’incertitudes sur la question de l’honnêteté et de la justice. Il recherche toujours l’attitude juste, la vérité. Ce principe inclue aussi l’idée que quand nous devons mourir, nous devons mourir. Ce principe fondamental engendre les suivants tels que le courage, le respect d’autrui et l’honneur.

Yu: Courage héroïque - Au-dessus des masses qui ont peur d’agir, le samouraï doit démontrer un courage héroïque. Mais le courage héroïque n’est pas aveugle, il n’est pas une sorte de folie, mais une bravoure extrême au service de la justice.

Jin: Compassion, Amour universel - le samouraï acquiert une puissance qui doit être utilisé pour le bien commun. Il a de la compassion, il saisit toutes les occasions d’être utile aux autres. La compassion d’un samouraï doit être démontrée en particulier envers les femmes et les enfants.

Rei: Comportement Juste, Courtoisie, Respect - Le samouraï n’a aucune raison de se comporter d’une manière cruelle, ils ne doivent pas montrer leur force pour afficher leur puissance. Sans cette apparence extérieure de grand respect et courtoisie, l’homme reste au stade animal. Le samouraï est non seulement respecté pour sa force au combat, mais aussi pour la façon dont il interagit avec d’autres hommes. Le meilleur combat est évité.

Makoto: Sincérité totale - Lorsqu’un samouraï exprime l’intention d’effectuer une action, c’est à peu près déjà accompli, rien ne l’empêche de terminer l’intention exprimée. Il a besoin ni de « donner la parole » ou promesse. Parler et d’agir sont la même chose. Cette valeur est celle de l’engagement total. Cette valeur de justice est primordiale dans le code du Bushido et faire preuve d’honnêteté, de sincérité est indispensable. Demi-mesure ou de nuance de gris n’ont pas leur place, seuls le bien et le mal s’opposent et tout doit être mise en oeuvre pour accéder au premier.

Meiyo: Honneur - Il n’y a qu’un seul juge d’honneur du samouraï: lui-même. Les décisions que vous prenez et les actions qui suivent sont le reflet de qui vous êtes vraiment. Vous ne pouvez pas vous cacher de vous-même. De la même façon que l’on se doit d’être responsable de ce qui est dit, il est indispensable que les actions mises en place et les décisions prises respectent des principes honorables et éthiques.

Chugi: Devoir et fidélité, Loyauté - Le Samurai est fidèle à ses valeurs, à sa hiérarchie mais aussi et surtout à ceux qu’il protège. Il est aussi fidèle à ses promesses, il accomplit ce à quoi il s’est engagé.

Bushido

Chadai  Chadai   Frais de natte Frais de natte

Frais de natte, qu’il convient de payer discrètement lors de la visite d’un dojo à l’élève le plus ancien

Chi Chi  Sang, terre Sang, terre

Sang, terre

Chikara Chikara  La force brutale , aveugle, irréfléchie La force brutale , aveugle, irréfléchie

La force brutale , aveugle, irréfléchie

Chinto Chinto  Kata Kata

Chinto est un kata, c’est aussi une position Wado Ryu

Chonmage  Chonmage   Chignon Chignon

Chignon

Chuden Chuden  Enseignement de niveau moyen Enseignement de niveau moyen

Enseignement de niveau moyen

Dai Shihan Dai Shihan  Grand maître Grand maître

Grand maître

Daruma Daruma  Figurine de papier mâché japonaise Figurine de papier mâché japonaise

Le daruma est une figurine de papier mâché japonaise. Cette poupée réprésente un moine bouddhiste, sans bras ni jambes. Un daruma est dans la culture japonaise une figurine qui porte chance et prospérité selon les vœux de celui qui l’invoque.

Daruma

Deshi Deshi  Disciple Disciple

Monji (ou Deshi) : Disciple

Do Do  Voie Voie

Do est le suffixe de nombreux Arts Martiaux japonais, mais aussi d’autres Arts dont le but est d’atteindre la perfection par la pratique, selon la tradition asiatique.

Pour le Karate-Do, la Voie est le parcours d’une vie, celle de la main vide. De même on trouvera le Do dans le Judo (voie de la souplesse), l’Aikido (voie de l’harmonie des énergies), le Kendo ou l’Iaido (voies du sabre), le Kyudo (voie de l’arc), etc.

Le Do peut aussi être recherché dans d’autres Arts comme le Cha Do (la Voie du thé), le Ka Do (la Voie des fleurs aussi connu sous le nom d’Ikebana) ou bien encore le Sho Do (la Voie de l’Art Littéraire).

Le caractère japonais pour Do est le même que Tao en chinois. Do est à la fois la Voie, le chemin, la méthode, le souffle, l’enseignement pour comprendre la nature de son propre esprit, de son Moi. Le Do est une quête d’accomplissement, une recherche de l’éveil dans la philosohie Zen pour atteindre une personnalité plus haute, plus totale. Cette recherche est en Asie l’essence de la plupart des religions et philosophie.

Le Do exige pratique et expérience. Il ne s’agit pas d’une quête spirituelle détachée du réel. Au contraire, le Do est une quête totalement enracinée dans la pratique pour la vie. On ne s’engage pas sur la Voie pour s’arrêter quelques années plus tard. Le Do exige de remplir la vie entière de cette recherche.

Le Do n’est pas le Waza. Le Do permet par le Waza d’accéder à quelque chose de plus grand, de plus haut. Le Do apporte une dimension de conscience, une intention qui va plus loin que la perfection technique.

Ainsi dans le Kata, le pratiquant va d’abord s’attacher à la reproduction parfaite des techniques. Plus il découvrira le souffle du Kata, la dimension de circulation de l’énergie, dans le mouvement juste, dans le souffle juste, avec l’intention juste.

Bonne route sur la Voie !

Do

Dojo Dojo  Salle d'entraînement Salle d'entraînement

Le Dojo est la salle d’entrainement, le lieu où l’on développe la Voie littéralement

Dojo

Dojo Arashi Dojo Arashi  Provoquer le meilleur d'un dojo au combat Provoquer le meilleur d'un dojo au combat

Provoquer le meilleur d’un dojo au combat

Dojo Kun Dojo Kun  Principes du Dojo Principes du Dojo

Dojo Kun signifiant littéralement "règles" ou "préceptes" du dojo. Le Dojo Kun est écrit par le fondateur de l’école et est son héritage pour dicter aux étudiants le comportement qui est attendu, dans le dojo mais aussi à l’extérieur. Les préceptes proposent donc une philosophie de vie, dans l’esprit du Budo. Ils sont normalement affichés dans le dojo et peuvent être récités à la fin du cours, ce qui est par exemple souvent le cas dans le style Kyokushin. Le Karate est un style de combat puissant et dangereux. Les préceptes permettent d’éviter les mauvais usages des arts martiaux, pour en faire un art de développement personnel au service de la paix et non un outil de violence.

Dans le style Shotokan, Gichin Funakoshi nous a légué les 20 principes du Karate qui sont un héritage pour tous les pratiquants de Karate à travers le monde.

Dans le style Kyokushin, le Dojo Kun a été a été écrit par Sosai Mas Oyama avec l’assistance de Eiji Yohikawa, qui fut l’auteur du livre traitant de la vie et des exploits de Miyamoto Musashi, sujet favori de Mas Oyama. Il comporte 7 préceptes ou serments qui sont :

1. Afin d’avoir un esprit inébranlable nous éduquerons notre corps et notre mental.
Hitotsu, ware ware wa, shinshin o renmashi, kakko fubatsu no shingi o kiwameru koto.

2. Nous observerons la signification profonde de l’art martial de façon à pouvoir la comprendre un jour.
Hitotsu, ware ware wa, bu no shinzui o kiwame, ki ni hasshi, kan ni bin naru koto.

3. Fermement nous chercherons à entretenir notre sens de l’abnégation.
Hitotsu, ware ware wa, shitsujitsu gôken o motte, jiko no seishin o kanyô suru koto.

4. Nous observerons les règles de la courtoisie, du respect envers nos maîtres et éviterons tout acte de violence.
Hitotsu, ware ware wa, reisetsu o omonji, chôjô o keishi, sobô no furumai o tsutsushimo koto.

5. Sans autre désir nous aspirerons à la sagesse et à la force mentale.
Hitotsu, ware ware wa, chisei to tairyoku to o kôjô sase, koto ni nozonde ayamatazaru koto.

6. Nous respecterons les croyances de chacun et n’oublierons jamaisles vrais mérites de l’humilité.
Hitotsu, ware ware wa, shinbutsu o tôtobi, kenjô no bitoku o wasurezaru koto.

7. Toute notre vie à travers la discipline du karaté-do nous chercherons à accomplir la vraie signification de la voie Kyokushin.
Hitotsu, ware ware wa, shôgai no shûgyô o karate no michi ni tsûji, Kyokushin no michi o mattou suru koto.

Dans le style Goju Ryu, le Dojo Kun comprend huit règles :

1. Hitotsu. Sois humble et poli.

2. Hitotsu. Entraine-toi en prenant en compte ta force physique.

3. Hitotsu. Pratique sincèrement avec créativité.

4. Hitotsu. Sois calme et prompt.

5. Hitotsu. Prends soin de ta santé.

6. Hitotsu. Vis pleinement ta vie.

7. Hitotsu. Ne sois pas trop fier ou trop modeste.

8. Hitotsu. Continue ton entrainement avec patience.

Dojo Kun

Dojo Sho Dojo Sho  Responsable du dojo Responsable du dojo

Responsable du dojo

Dokudo Dokudo  Traité sur l'étiquette du guerrier par Miyamoto Musashi Traité sur l'étiquette du guerrier par Miyamoto Musashi

Traité sur l’étiquette du guerrier par Miyamoto Musashi

Doshi Doshi  Gardien de la voie Gardien de la voie

Gardien de la voie

Ekku Ekku  Rame Rame

Rame en bois, utilisée comme une arme dans le Kobudo d’Okinawa

Ekku

Embusen Embusen  Trace du Kata Trace du Kata

L’embusen est la trace du kata au sol, et désigne le lieu où le kata commence et aussi sa ligne de déplacement. Généralement, les katas commencent et se terminent au même point d’embusen, le Kiten.

Chaque kata a sa propre trace d’embusen. Par exemple, pour les Tekki, on a une ligne droite. Il peut aussi etre en H pour les katas de base Heian/Pinan ou plus complexe pour les katas supérieurs.

Généralement, la règle de l’embusen est que chacun des mouvements dans une direction doit être symétrique et compté à l’équivalent du nombre de mouvements dans la direction opposée. Dans le style d’Okinawa, ce nombre est fixé à trois, toute direction confondue.

Le "bu" de embusen est le même que celui qui est dans le mot "budo" ce qui permet de dire que la trace du kata est comme un plan de bataille, et donc comme des tactiques de déplacement dans la bataille.

Il est important pour le pratiquant de dérouler son Embusen quelle que soit son orientation, d’avoir des pas de même distance à technique de déplacement équivalente, de respecter les angles dans les déplacements. On peut facilement vérifier le respect de l’embusen en observant le point d’arrivée du pratiquant par rapport à son point de départ.

Ayant en tête l’embusen, le pratiquant veillera aussi à se positionner dans l’espace correctement au départ. Plutôt en avant, en arrière dans la salle en fonction du plan de déplacement du kata.

Pour aller plus loin, certains affirment que les embusens se font selon un caractère (kanji). Par exemple l’Embusen du kata Kanku Dai est à l’image du kanji "hon" qui signifie racine, livre. Celui de Sochin est sur le plan du caractère Mamoru qui signifie protéger.

Embusen

En Bu En Bu  Assaut condifié d'une minute Assaut condifié d'une minute

Le En Bu existe en Karaté traditionnel : il s’agit d’un assaut codifié d’une minute. La séquence enchaîne au moins un Mae Geri, un Tsuki, un Mawashi et un Ushiro Geri. La séquence se termine par un coup final ou Tori l’emporte sur Uke : c’est le Todome Waza. Voici une vidéo exemple de En Bu:

Ha Ha  Destruction Destruction

Le Ha, la destruction au sens littéral, exprime la dernière étape d’étude personnelle d’un Kata. L’appropriation est alors aboutie. On passe du mimétisme à la maîtrise, étape ultime de l’art. Citons Minamoto : "Mais de quelle manière agir pour que ce kata soit parfait ? Etant donné qu’il est façonné par des individus ayant une expérience dans leur vie, des dispositions naturelles et une constitution fondamentalement différentes de soi-même, il est inéluctable qu’il y ait des choses qui ne conviennent pas à son propre corps. Si l’on approfondit l’étape d’étude qui permet l’assimilation physique du kata, il se produit alors naturellement des difficultés. Ensuite, on détruit le kata que l’on à en soi. II apparaît une exigence qui consiste à vouloir détruire le kata. Ceci est l’étape du ha"

Hishiryo Hishiryo  Penser sans penser Penser sans penser

Concept Zen, penser sans penser, au-delà de la pensée

Hombu-sho Hombu-sho  Maître principal Maître principal

Maître principal

Joseki Joseki  Mur d'honneur Mur d'honneur

Mur d’honneur du Dojo, côté du Bois, à Droite

Joseki

Kagami Biraki Kagami Biraki  Cérémonie traditionnelle japonaise de célébration de la nouvelle année Cérémonie traditionnelle japonaise de célébration de la nouvelle année

Cérémonie traditionnelle japonaise de célébration de la nouvelle année. Dans les familles c’est l’occasion de rompre une bouteille de saké, de partager des pâtes de riz. Dans les écoles d’arts martiaux, cette célébration prend un ton particulier.

Les élèves s’efforçent de s’unir mentalement pour poursuivre des objectifs communs à travers la discipline et bien sûr l’entrainement. C’est l’occasion de renouveller son engagement dans la voie du Karate.

Kagami Biraki

Kaicho Kaicho  Président Président

Président

Kamiza Kamiza  Mur d'Honneur dans le Dojo, côté de l'eau Mur d'Honneur dans le Dojo, côté de l'eau

Mur d’Honneur dans le Dojo (Place du shinden), côté de l’eau

Kamiza

Kara Kara  Vide Vide

Kara signifie Vide, c’est-à-dire la main sans arme dans Kare-Te.

Kara

Karate Karate  Art de la main vide Art de la main vide

Le Karate, littéralement Art de la Main Vide, est un art martial codifié dans sa forme actuelle par Gichin Funakoshi et qu’il a appris à Okinawa. De multiples styles existent désormais dont le Shotokan est celui hérité de Funakoshi.

Karate

Karate Do Karate Do  Voie du Karaté Voie du Karaté

Le Karate-Do est la Voie du Karate. Il ne s’agit pas uniquement de son aspect physique, mais de son aspect mental et spirituel. Le Do fait en effet référence à l’Art tel que pratiqué par les Japonais dans leur recherche de la perfection, sur le chemin d’une vie entière.

Karate Do

Karateka Karateka  Pratiquant du Karate Pratiquant du Karate

Le Karateka est le pratiquant du Karate.

Kata Kata  Formes Formes

Le Kata, qui n’est pas propre au Karate, mais généralement présent dans tous les arts martiaux, se traduit par "Formes".

Ces formes sont un enchaînement de déplacements et de techniques, composé de séquences de combat. Le Kata permet de travailler toutes les techniques sous une forme dynamique et réaliste. Les Katas de chaque école peuvent être considérés comme la bible de l’école, leur étude et l’étude de leur application (Bunkai) étant généralement d’une très grande richesse. La dimension exploratoire du Kata (chaque pratiquant découvre par lui-même les multiples possibilités d’application) explique l’intérêt permanent de leur étude et pratique.

Au travers de l’apprentissage, de la répétition et du perfectionnement des Kata, c’est le combat lui-même qui est enseigné par le travail de la stabilité des positions, de la compréhension des poids de corps et des transferts de masse et d’énergie, par la coordination des mouvements, par la respiration adaptée et par la technique elle-même. Le Kata est tout à la fois une voie de travail et de recherche, un exercice d’apprentissage, tant physique que spirituel et un modelage du corps et du mouvement juste.

Pour Sosai Oyama, fondateur du Kyokushinkai, il y a 3 principes essentiels pour l’entrainement aux Katas:

Waza no Kankyu – Tempo de la technique. Le tempo dépend des techniques au fil du kata. La variation permet au pratiquant de comprendre les différentes tempos pour réagir à des attaques, en particulier de garder le contrôle du timing sans surréagir.

Chikara no Kyojaku – Points de force. Ils varient aussi tout au long du Kata. La force de certains mouvements est renforcée plus que dans d’autres. Les mouvements accompagnés du Kiai sont ceux avec la force maximale. D’autres mouvements développent la fluidité et la rapidité pour créer l’énergie.

Iki no Chosei – Contrôle de la respiration. La respiration correcte est d’une importance extrême dans le kata et doit être coordonnées avec l’exécution des techniques. Une respiration adaptée va aussi aider à maintenir l’unité du corps et de l’esprit. La phase d’inspiration est coordonnée avec la relaxation du corps, comme par exemple dans les phases d’armement des techniques, juste avant la projection. Au cours de l’exécution a lieu l’expiration. Le contrôle de la respiration permet aussi au corps de s’oxygéner et d’améliorer sa stamina.

Dans le livre Zen et Arts Martiaux, Taisen Deshimaru nous donne également un éclairage intéressant sur les Katas :

"la pratique de zazen peut donner une nouvelle dimension aux kata. La vraie essence des kata se retrouve non dans les gestes eux-mêmes, mais dans la façon dont l’esprit les rend justes. One ne doit pas penser "Je dois faire ce kata comme ci, comme ça …" mais exercer son esprit-corps à créer chaque fois un geste total, où tout le ki se retrouve, en un instant ! Vivre le véritable esprit du geste : le kata; par l’entraînement, doit se confondre avec l’esprit. Plus l’esprit sera fort, plus le kata sera fort"

Kata

Ki Ki  Energie Energie

Le Ki (Chi ou Qi en chinois) représente l’énergie vitale. Le Ki est au cœur de tous les arts martiaux. C’est la concentration par le mental de l’énergie de l’univers. Elle permet de dépasser les limites de l’énergie d’un corps non entraîné à ce niveau de concentration et de force mentale. Cette vidéo du National Geographic est une très belle présentation du Chi du Maître Wang, maître Shaolin.

Pour le maître zen Deshimaru : " Le Ki existe dans le tréfonds de l’énergie physique. C’est l’existence qui crée l’énergie, c’est le mouvement du mouvement. Ki est toujours mouvement, mouvance : le flux impalpable de la vie. L’énergie proprement dite est une forme mise en action par le Ki. Qu’est ce qui fait bouger le sang dans nos veines, les influx nerveux, les mouvements des intestins ? Le Ki mouvant, qui crée le mouvement de la vie. Alors, coincider avec Ki signifie ne faire qu’un avec cette énergie fondamentale. Lorsqu’un pianiste sait très bien jouer du piano, c’est son Ki qui finit par jouer et se servir inconsciemment de la technique apprise.

Certaines personnes ont un Ki fort, d’autres un Ki faible. C’est leur façon de transformer l’énergie vitale qui diffère. Tant qu’on vit, il reste toujours du Ki en soit et il faut savoir le renouveler. Quand le Ki s’est totalement échappé du corps, c’est la mort. Quand on est vivant, on prend du Ki sans arrê, essentiellement par la respiration, l’alimentation, l’interdépendance avec les autres … L’énergie cosmique ne varie pas : elle est. Rien d’abstrait dans le KI: c’est la source de l’esprit. Si le Ki est fort, la puissance vitale est forte. La meilleure façon pour l’acquérir reste la respiration, une bonne respiratin concentrée sur l’expiration profonde. L’expiration est la clef du Budo. Et aussi l’art d’utiliser son Ki par la concentration."

Ki

Kin Hin Kin Hin  Marche rythmée Marche rythmée

Kin Hin est une marche rythmée par l’expiration, pratique Zen. Cette marche se fait avec le Hara et peut être une excellente pratique pour votre développement martial.

Ko Bo Ichi Ko Bo Ichi  Forme de Karate traditionnelle Forme de Karate traditionnelle

Ko Bo Ichi est une forme du Karate traditionnel, selon attaque et défense sont identiques. C’est une idée forte pour toutes les techniques de défense (uke waza). Si la technique de blocage est suffisamment forte, elle peut détruire l’équilibre de l’attaquant et sa connexion avec le reste de son corps. Une technique de contre est-elle alors nécessaire ?

L’article suivant de "Black Belt" écrit par Dave Lowry nous en dit plus:

Ko Bo Ichi

Kyokun Kyokun  Précepte Précepte

Un kyokun est un précepte. Il en existe de multiples. Les plus connus sont les 20 préceptes du Karate Do de Sensei Gichin Funakoshi. Il forment le Nijukun. Afin de laisser une trace écrite et de guider les pratiquants dans leur quête d’une compréhension plus approfondie des aspects spirituels de la voie du karaté-do rédigea, il rédigea ce traité, tel un héritage.

Vous pouvez découvrir l’histoire et la liste des 20 préceptes du Karate Do en suivant le lien vers le Nijukun ci-dessous.

Kyokun

Kyu Shin Ryu Kyu Shin Ryu  L'art de diriger l'esprit L'art de diriger l'esprit

Kyu Shin Ryu, c’est l’art de diriger l’esprit.

Makiwara Makiwara  Outil pour pratiquer les frappes et durcir les zones de frappes Outil pour pratiquer les frappes et durcir les zones de frappes

Le makiwara est un outil traditionnel pour durcir ses extrémités (poings et pieds) mais surtout renforcer sa posture et technique (distance, rotation des hanches, kime, …)

Le Makiwara est constituée d’une poutre verticale fixée à quelques centimètres d’un mur. Le haut est entouré de paille.

Au sens littérale, Makiwara vient de maki qui signifie « rouleau » et de wara qui veut dire « paille ».

Makiwara

Maneki Neko Maneki Neko  Chat porte bonheur Chat porte bonheur

Chat porte bonheur très courant au Japon, en porcelaine ou en céramique.

Maneki Neko

Mitsumine Mitsumine  Sanctuaire du Kyokushin Sanctuaire du Kyokushin

Lieu mythique de Karate Kyokushinkai. Chaque année, été et hiver, sont organisés un camp international par l’IKO (International Karaté Organization) au coeur de ce sanctuaire Mistumine.

On peut lire dans Karate Bushido : "Le sanctuaire de Mitsumine (les trois sommets en japonais) se situe sur le Mont du même nom qui culmine à 1102 mètres d’altitude. Ce joyau naturel niché dans le parc naturel de Chichibu Tamakai est un havre de paix, riche de nombreux symboles pour les Japonais et les pratiquants de Kyokushin en particulier. Selon la tradition, Sosai Masutatsu Oyama, le fondateur du Kyokushin avait pour habitude de s’entraîner régulièrement au milieu des montagnes afin de renforcer sa condition physique mais surtout son mental. Le Mt Mitsumine répondait parfaitement aux besoins de Sosai Masutatsu Oyama et des jeunes pratiquants qui venaient avec lui lors de ces camps. Le célèbre Samouraï Miyamoto Musashi aurait également mentionné à travers ses écrits plusieurs séjours dans cet espace au milieu duquel il aimait particulièrement s’exercer. Aujourd’hui, le sommet du Mt Mistumine abrite un mémorial à la mémoire de Sosai Oyama ce qui en fait donc un lieu de recueillement quasi sacré pour des milliers de karatékas à travers le monde."

Mitsumine

Monji Monji  Disciple Disciple

Monji (ou Deshi) : Disciple

Muchimi Muchimi  Transmission de l'énergie Transmission de l'énergie

Concept du Karate d’Okinawa, le Muchimi illustre le concept de la transmission de l’énergie. Il vient du mot Mochi qui est le riz collant !

L’énergie vient de la terre, les pieds sont lourdement ancrés. Mais la transmission est très fluide et lui permet donc de se transmettre et se démultiplier. Elle exige la relaxation du corps. C’est un concept du Karate du Sud, issu des arts chinois. On va le travailler par les multiples exercices de ’mains collantes’.

Muchimi

Nijukun Nijukun  20 préceptes du Karate Do 20 préceptes du Karate Do

Gichin Funakoshi, le fondateur du Karate moderne, a établit 20 Kyokuns (préceptes), qui sont désormais connus comme les 20 préceptes du Karate et qui forment le Nijukun. Afin de laisser une trace écrite et de guider les pratiquants dans leur quête d’une compréhension plus approfondie des aspects spirituels de la voie du karaté-do rédigea, il rédigea ce traité en 1938, tel un héritage. Il demande dans ce traité aux étudiants de suivre ces préceptes afin de devenir de meilleurs êtres humains.

Sensei Funakoshi a été inspiré par son instructeur Anko Itosu (1832–1915) qui en 1908 expliquait pourquoi le Karate devait être introduit dans l’enseignement scolaire à Okinawa.

Ces 20 préceptes du Karate Do qui s’inscrivent dans le cadre d’une tradition orale étaient originellement destinées à être complétées par des explications du Maître, dans son dôjô ou au hasard de cours particuliers que celui-ci dispensait à ses disciples.

Les 20 préceptes sont compacts, concis et tendent vers une nature philosophique, ou de morale de vie. Cette même concision fait qu’ils sont sujets à des multiples interprétations et ce même en japonais.

1. Le karate commence et s’achève par le salut.
Karate wa rei ni hajimari rei ni owaru koto

2. Il n’y a pas d’attaque dans le karate.
Karate ni sente nashi

3. Le karate est au service de l’équité.
Karate wa gi no tasuke

4. Apprendre à se connaître, puis connaître les autres.
Mazu jiko o shire shikôshite hoka o shire

5. Le mental (ou l’esprit) prime sur la technique.
Gijutsu yori shinjutsu

6. L’esprit doit être libre ou L’important est de garder son esprit ouvert sur l’extérieur.
Kokoro wa hanatan koto o yôsu

7. Calamité est fille de non-vigilance ou le malheur provient de la paresse
Wazawai wa ketai ni shôzu

8. La pratique du karate ne saurait se cantonner au seul dojo.
Dôjô nomi no karate to omou na

9. Le karate est la quête d’une vie entière.
Karate no shugyô wa isshô dearu

10. La Voie du karate se retrouve en toute chose.
Arayuru mono o karateka se soko ni myômi ari

11. Pareil à l’eau en ébullition, le karate perd son ardeur s’il n’est pas entretenu par une flamme.
Karate wa yu no gotoku taezu netsu o

12. Ne soyez pas obsédé par la victoire ; songez plutôt à ne pas perdre.
Katsu kangae wa motsu na, makenu kangae wa hitsuyô

13. Ajustez votre position en fonction de l’adversaire.
Teki ni yotte tenka seyo

14. L’issue d’un affrontement dépend de votre manière à gérer les pleins et les vides (forces et faiblesses).
Ikusa wa kyojitsu no sôju ikan ni ari

15. Considérez les mains et les pieds de l’adversaire comme des sabres.
Hito no teashi a ken to omoe

16. Faites un pas hors de chez vous et ce sont un million d’ennemis qui vous guettent.
Danshi mon o izureba hyakuman no teki ari

17. Kamae pour les débutants, posture naturelle pour les gradés.
Kamae wa shoshinsha ni, ato wa shizentai

18. En kata, recherchez la perfection ; le combat réel est une autre affaire.
Kata wa tadashiku, jissen wa betsumono

19. Sachez distinguer le dur du doux, la contraction de l’extension du corps et sachez moduler la rapidité d’exécution de vos techniques.
Chikara no kyôjaku, karada no shinshuku, waza no kankyû o wasureru na

20. Vous qui arpentez la Voie, ne laissez jamais votre esprit s’égarer, soyez assidu et habile, restez toujours créatif.
Tsune ni shinenkofû

Nijukun

O Sensei O Sensei  Grand professeur Grand professeur

Grand professeur

Principes du Karate Do Principes du Karate Do  Principes du Karate Do Principes du Karate Do

1- N’oubliez jamais que le karaté commence et se termine par la courtoisie
2- Il n’y a pas de première attaque en karaté
3- Le karaté cultive l’estime de soi
4- Commencez par vous connaitre vous-même avant d’essayer de connaitre les autres
5- L’esprit précède la technique
6- Réagissez avec un esprit indomptable
7- Ne vous complaisez pas dans les échecs
8- Ne croyez pas que l’entrainement du karaté soit limité au dojo
9- Le karaté est la recherche de la longévité
10- Quand vous aurez découvert en quoi le karaté s’applique à la vie de tous les jours, vous aurez découvert son essence
11- Le karaté est comme l’eau chaude, si sa chaleur s’échappe, il devient froid
12- Plutôt que de vous préoccupez de gagner, penser à ne pas perdre
13- Changez votre tactique en fonction des mouvements de votre adversaire
14- L’issue de tout combat dépend du contrôle des zones protégées et non protégées
15- Imaginez que vos mains et vos pieds sont des sabres
16- Quand vous sortez, imaginez qu’un million d’adversaires vous guettent
17- Les postures fermes sont nécessaires aux débutants jusqu’à ce que ces postures deviennent naturelles comme une seconde nature
18- Même si le combat réel n’est jamais deux fois le même, les principes des kata ne changent jamais
19- N’oubliez ni vos points forts ni vos faiblesses, ni comment étirer et contracter vos muscles, ni l’exécution correcte des techniques
20- Cherchez constamment à progresser.

Reigi Reigi  Etiquette Etiquette

Reigi ou Reishiki, c’est l’étiquette, c’est-à-dire le respect des règles propres à la discipline martiale en général et au dojo en particulier. L’apprentissage de l’étiquette fait partie de l’apprentissage de l’art martial. Le respect de l’étiquette est une marque de respect, de sincérité, de volonté d’apprendre et une reconnaissance de l’interdépendance de chacun avec les autres.

Ritsu-rei Ritsu-rei  Salut debout Salut debout

Salut debout

Ryu sha Ryu sha  Elève Elève

Pratiquant de l’école, élève

Sappo Sappo  Méthode pour tuer Méthode pour tuer

Art de blesser ou tuer par pressions ou frappes sur les points vitaux (Kyusho)

Seiza De sei Seiza De sei  Calme Calme

Calme, doux

Sensei Sensei  Professeur Professeur

Le professeur,celui qui est né avant

Shibucho Shibucho  Responsable de section Responsable de section

Responsable d’une section

Shidochi Shidochi  Instructeur Instructeur

Instructeur

Shidoshi-ho Shidoshi-ho  Instructeur débutant Instructeur débutant

Instructeur débutant

Shihan Shihan  Maître Maître

Maître, modèle. Dans le Kyokushin, un seul Shihan par pays, qui représente l’école

Shishan-kaku Shishan-kaku  Assistant du maître Assistant du maître

Assistant du maître

Shodai Shodai  Fondateur Fondateur

Shoke (ou Shosei ou Shodai)Fondateur, chef de famille

Shoke Shoke  Fondateur Fondateur

Shoke (ou Shosei/Sosai ou Shodai)Fondateur, chef de famille

Shomen Shomen  Ce qui est haut, ce qui est devant Ce qui est haut, ce qui est devant

Ce qui est haut, ce qui est devant. Shomen, c’est aussi le devant du Dojo

Shomen Ni Rei Shomen Ni Rei  Salut au maître fondateur Salut au maître fondateur

Salut en face littéralement, à l’attention du maître fondateur

Shosei Shosei  Fondateur Fondateur

Shoke (ou Shosei/Sosai ou Shodai)Fondateur, chef de famille

Tashi Tashi  Expert Expert

Expert

Waka sensei Waka sensei  Petit professeur Petit professeur

Petit professeur

Za Za  Assis Assis

Position assise, siège

Za Rei Za Rei  Salut traditionnel japonais Salut traditionnel japonais

Salut traditionnel japonais, à partir de la position à genoux. Peut varier légèrement d’un style à l’autre. Mais il se fait toujours lentement, la tête ne touche pas les mains, le regard est incliné.

Za Rei

Zazen Zazen  Méditation en position assise Méditation en position assise

Zazen est une position assise en tailleur de méditation Zen. On appelle parfois le Zazen position du lotus, qui est utilisée par l’homme depuis la préhistoire dans de multiples cultures. Zazen n’est pas une théorie ni une sorte de connaissance que le cerveau doit absorbée. Le Zazen ne peut être qu’une pratique. On parle de "Shikantaza" qui veut dire seulement s’asseoir et se concentrer sur la pratique du Zen.

La pratique du Zazen est fortement recommandé pour le Karateka. Les deux disciplines sont unies dans le Bushido.

Zazen

(Voir le glossaire synthétique)