Kobudo Kobudo

Vient de Ko (« ancien »), Bu (« martial »), et Do (« Voie »). Le Kobudo regroupe les pratiques d’armes associées aux arts martiaux japonais, dont l’origine est Okinawa.

Sous la tutelle japonaise, la possession et l’usage des armes tranchantes étaient interdits. Ces édits ont largement permis le développement des techniques de combat à mains nues, devenu le Karate, et la pratique du combat avec des ustensiles de la vie quotidienne.

On va trouver dans le Kobudo d’Okinawa:

1. le Bo, un long bâton qui sert d’arme de base;
2. le Tonfa, une arme de bois qui s’utilise par paire et qui servait à tourner les meules;
3. le Nunchaku, un fléau qui permettait de battre le grain, généralement à deux branches;
4. le Sai, un trident de métal utilisé par paire.

On va aussi trouver de multiples autres armes de Kobudo:

- L’Eku, la rame des pêcheurs ;
- Le Kama, une petie faucille utilisée par paire;
- Le Sansetsukon, un fléau comme le nunchaku mais qui possède trois sections, plus grandes;
- Le Suruchin, une longue corde lestée à chaque extrémité;
- Le Nunti, le harpon du pêcheur.

Kobudo

Voir aussi:  Bo  |  Nunchaku  |  Sai  |  Tonfa  |  Eku  |  Kama  |  Sansetsukon  |  Suruchin  |  Nunti  |

Définition précédente :  Ko Yubi  |  Définition suivante :  Kobushi  |  Page d'accueil :  Définitions  

Une suggestion à nous faire ? Ecrivez-nous : contact@technique-karate.com