Ordres

Apprenez les ordres en Japonais pour la vie au dojo et en compétition

Ai Tate Ai Tate

Tout le monde se lève en même temps

Aka Aka  Rouge Rouge

Couleur rouge de la ceinture d’un compétiteur, désigné sous le nom de Aka

Aka No Kachi Aka No Kachi  Rouge gagne Rouge gagne

Le Rouge est le gagnant

Akushu Akushu  Serrez vous la main Serrez vous la main

Serrez vous la main

Atoshabaraku Atoshabaraku

30 secondes ! Annonce la fin proche du combat

Chui Chui

Remarque, pénalité, avertissement

Chukoku Chukoku

1er avertissement en compétition

Doshu ni rei Doshu ni rei

Salut au fondateur

Encho-Sen Encho-Sen

Prolongation de la compétition après Hikiwake

Fukuso Fukuso

Rhabillez vous

Gaeshi Gaeshi  Vainqueur Vainqueur

Gaeshi c’est le vainqueur.
Use Gaeshi, c’est le vainqueur par supériorité technique.

Hajime Hajime  Commencez Commencez

Ordre du début du combat ou kata

Hansoku Hansoku

4ème avertissement en compétition

Hansoku-Chui Hansoku-Chui

3ème avertissement en compétition

Hantai Hantai  Changez Changez

L’ordre Hantai, c’est changez, inversez !

Hantei Hantei

Jugement, décision

Hidari Hanmi No Kamae Hidari Hanmi No Kamae  Garde à Gauche ! Garde à Gauche !

Garde à Gauche !

Hiki Wake Hiki Wake

Match Nul

Hikiwake Hikiwake

Hikiwake, c’est pas de décision ! Match nul !

Jogai Jogai  Dehors Dehors

En dehors des limites ! Utilisé dans les compétitions de Karate pour les sorties de tapis.

Kachi Kachi  Victoire Victoire

x No Kachi signifie : x a gagné !

Kaette Kaette

Pivot dans la direction opposée

Kamae Te Kamae Te

Commande donnée par l’instructeur pour se mettre en position

Kamaete Kamaete

Prenez la garde (du verbe KAMAERU) ! Après l’arrêt du combat, indique que les combattants se préparent à nouveau à s’affronter. Kamaete !

Keiko Hajime Masu Keiko Hajime Masu

Début de l’entrainement

Keiko Owari Keiko Owari

Clôture de l’entrainement

Keikoku Keikoku

2ème avertissement en compétition

Kiken Kiken

Abandon de la compétition

Kogo Ni Kogo Ni

Signifie alternativement

Kudasu Kudasu

Notion d’ordre incontournable

Maemi Maemi

Avancez

Makso Makso

Au moment de l’ouverture, donne l’ordre de fermer les yeux pour la méditation. L’ordre de fin étant Makso Yamae

Matte Matte

Ordre d’arrêter le combat et d’attendre une nouvelle instruction

Mawat Te Mawat Te  Tournez Tournez

Ordre pour tourner, à appliquer selon la position de garde initiale.

Mawate Mawate  Tournez Tournez

Ordre pour tourner, à appliquer selon la position de garde initiale.

Mawatte Mawatte  Tournez Tournez

Ordre pour tourner, à appliquer selon la position de garde initiale.

Mo Ichido Mo Ichido

Encore une fois !

Mohikai Mohikai

Encore une fois

Mokuso Mokuso

Méditez! Fermez les yeux! Se pratique au début et à la fin de chaque entraînement. La méditation permet d’entrer en conscience dans l’entraînement au début, et de faire bilan de sa pratique à la fin.

Nakai Nakai

Approchez

Naore Naore

Revenez à votre point de départ !

Naorei Naorei

Revenez à votre point de départ et Saluez !

Okite Okite  Levez-vous Levez-vous

Levez vous ( verbe OKIRU )

Otogai Ni Rei Otogai Ni Rei

Le salut (Rei) entre élèves de même rang se désigne par cet ordre Otagai Ni Rei. Ce salut intervient après les saluts au Shomen, Sensei et Sempai.

Rei Rei

Respect, Salut, se courber. L’inclinaison est une marque de respect japonaise. Les plus jeunes s’inclinent devant les plus âgés. L’étiquette indique que le pratiquant doit s’incliner à l’entrée du Dojo, en montant sur le tatami, en remerciant le Sensei ou un Sempai, en commençant un exercice avec un partenaire, en commençant et terminant un Kata, et quand quelqu’un s’incline devant vous de manière générale en réponse.

Sagare Sagare

Reculer d’un pas ( verbe SAGARU )

Seiretsu Seiretsu

Commande pour se mettre en ligne

Seiretsu

Seretsu Seretsu  Alignez vous Alignez vous

Alignez vous

Shikakku Shikakku

Disqualification pour coup blessant

Shikaku Shikaku

Disqualification pour coup blessant

Shikkaku Shikkaku  Disqualifié Disqualifié

Dernière pénalité dans l’ordre à partir de Chui. Shikkaku, c’est la disqualification, le doigt pointé vers le visage du combattant disqualifié

Suwate Suwate  Assis Assis

Assis

Tori Masen Tori Masen

Pas d’attaque effective

Torimasen Torimasen

Pas d’attaque effective

Tsusukete Tsusukete  Reprenez Reprenez

Reprenez

Tsuzukete Tsuzukete  Continuer Continuer

Continuez!

Yoi Yoi  Préparez vous Préparez vous

Au sens strict, c’est l’ordre pour se mettre en position de préparation.

Mais cette instruction et cette position Yoi Dachi / Shizen Tai sont souvent très mal comprises. Car la posture n’est pas la seule chose à faire pour se trouver en état de préparation. Yoi est avant tout un état mental.

Cet état mental est celui d’une extrême attention et vigilance, ainsi que celui d’une absolue confiance dans l’action qui va suivre. Il ne peut y avoir de précipitation ou d’excitation dans le Yoi. C’est une mise en condition qui se pratique dans le contrôle absolu du corps et de l’esprit.

La technique particulière pour positionner les bras et les jambes vont varier d’un style à un autre, mais les principes suivants s’appliquent systématiquement :

Lorsque les bras se croisent devant le corps, le poids du corps se déplace légèrement vers l’avant de sorte que la pression s’accentue sur la plante de pieds pour les rendre prêts à se mettre en mouvement. Dans cette tension, l’esprit est vigilant (Zanshin) et donc disponible.

Ce passage à l’état du Yoi peut se comparer à celui d’un animal qui se prépare à une confrontation, observez un félin par exemple, sa posture, son regard, sa respiration, sa totale disponibilité pour entrer dans le combat.

Lorsque vous exécutez le Yoi à la fin d’un kata, il ne doit pas être différent de celui que vous faites au début. Vous ne devez pas relâcher votre concentration jusqu’à ce que la bataille soit réellement gagnée. Vous restez en état de disponibilité et d’alerte jusqu’au salut. Vous venez de terminer votre kata, vos séquences de combat, mais il vous faut réévaluer l’état du danger avant de vraiment ranger vos armes et sortir de votre état maximum de vigilance.

Pratiquez Yoi avec cet intensité, avec cette vigilance. N’en faites jamais qu’une simple position relâchée de début et fin d’un travail.

Yoi

Zoko Zoko

Continuez ! Lorsque deux combattants ne s’affrontent pas suffisamment, l’arbitre leur demande de mener le combat : Zoko !